Café de la Concorde, sur un petit petit air de nostalgie à Toulouse

Café de la Concorde, Toulouse, Ymum, bistrot

Le café de la Concorde a toujours attiré mon regard de bonne vieille baroudeuse parisienne.

 

Il me rappelle les comptoirs en zinc, les vieilles chaises bistrot, les peintures défraichies que l’on retrouve dans les rades de quartier, à chaque coin de rue de la jolie Paname, où j’ai si souvent retrouvé mes acolytes en fin de journée pendant les années passées à errer sur le bitume de la capitale.

 

Café de la Concorde, Toulouse, Ymum, bistrot

 

Puis j’ai emménagé à deux pas de ce petit bistrot toulousain aux allures de brocante (l’un des plus anciens café de la ville rose, où syndicalistes et résistants se réunissaient), devenu dès lors le prolongement de mon balcon, afin d’y retrouver des amis après le marché, mon mec après une longue journée, ou pour y boire le Ô combien salvateur (et sacré ) demi du vendredi soir.

Depuis le temps que j’aime me poser en terrasse pour observer les bobos déambuler à la sortie des classes, ou me perdre sur une banquette en velours pourpre (non sans rappeler le charme étouffant des vieux théâtres), je me dis qu’il faut que j’écrive à ce sujet pour vous donner l’envie de vous y poser, vous aussi, pour un instant… Ou plus si affinités !

Car oui, il y règne comme une odeur de nostalgie

 

Pour le charme désuet et hors du temps, je vous laisse juger en images :

 

Café de la Concorde, Toulouse, Ymum, bistrot

 

 

Café de la Concorde, Toulouse, Ymum, bistrot

 

 

Café de la Concorde, Toulouse, Ymum, bistrot

 

Si d’aventures, tu es arrivé jusqu’ici les mains libres et le baluchon léger, des journaux et magazines sont à disposition.

Et pour l’ambiance musicale, c’est sur platine vinyle que ça se passe (allant de Gainsbourg au Trip-Hop). De quoi rêvasser en jetant un oeil aux vieilles affiches de ciné au dessus du comptoir…

Sur ces belles paroles, je vous laisse sur celles qui m’y ont accueillie de bon matin, et que j’ai si souvent chanté (faux, je dois l’admettre), à ces heures nocturnes où Youtube devient un un moyen d’expression à part entière !

 

 

J’en profite également pour vous rappeler que si vous vous ennuyez dimanche prochain (21 mai 2017) , vous pourrez toujours aller flâner à la fête de quartier.

 

Café de la Concorde, Toulouse, Ymum, bistrot

 

La bise poussiéreuse, et un très bon début de semaine à tous !

ymum blog

 

 

Sarah

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réponses sur “Café de la Concorde, sur un petit petit air de nostalgie à Toulouse”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *