Bilan après quelques mois : qu’est ce que cela nous apporte de bloguer ?

pourquoi-bloguer-ymum
Illustration de Gilles Bachelet (Madame Le Lapin Blanc), dont je conseille grandement la lecture, au passage…

Et oui, il y a une nouvelle histoire d’amour dans ma vie.

Ou plutôt une nouvelle manière de lui laisser libre court, car pour bon nombre d’entre nous, les passionnés de l’écriture, cette addiction nait à l’instant même où l’on apprend à manier un stylo. 

Parfois sous forme de journal, parfois sous forme d’échanges épistolaires, parfois sous forme de longs mails adressés nos amis éparpillés aux quatre coins du globe, parfois sous forme de poésie, de romans ou de nouvelles. Et même si l‘écriture a vocation à exister dans le présent, comme un moyen de canaliser certaines pensées, d’apaiser des émotions trop intenses, ou tout simplement de passer le temps, elle est surtout un moyen de communiquer, de partager, de se souvenir.

Et un soir, le blog « Ymum » (Why Mum ?) est né.

Accouchement rapide et non prémédité, le 12 février 2017, de ce tout premier article qui était initialement un mail destiné à une de mes plus proches amies. Contre toutes attentes, quatre mois plus tard, me voilà encore ici, et vous voilà encore chaque jour un peu plus nombreux à me lire… Qui l’eut cru ? Certainement pas moi…

Mais je m’égare, revenons-en à nos moutons (et pitié pas angora, il fait bien trop chaud pour ça, POKE Virgine, courez lire son blog, mais ne le dîtes à personne) !

 

Qu’est ce que cela apporte de bloguer ?

 

ymum-pourquoi-bloguer
Illustration de Gilles Bachelet (Madame Le Lapin Blanc)

Se payer le luxe d’un exutoire

Tout d’abord, tenir un blog est très souvent une forme d’exutoire. D’autant plus lorsqu’il s’agit de parler de  vie quotidienne, et qui plus est d’apprentie maman, tiraillée entre la dévotion quasi mortifère vouée  à d’adorables petits Trolls des Carpates, et la frustration suprême de ne plus avoir de vie à soi…

  • Plus de vie de couple (après 11 mois de cododo et d’insomnies, tu as beau avoir le coeur aventureux, difficile de se retrouver ailleurs qu’entre un paquet de couche et un mouche-bébé),
  • plus de vie sociale (va t’en sortir, avec ta merveilleuse descendance subtilement malade à peu près tous les 10 jours… Et si tu en as plusieurs, ils pousseront le vice jusqu’à se relayer avec bienveillance),
  • plus de vie intellectuelle (TroTro, ou accessoirement la ludothèque de quartier, dois-je vulgairement te le rappeler, ne comptent PAS),
  • plus de vie personnelle (prendre une douche relevant déjà de l’exploit, je  te passe le couplet sur le maquillage et autres triviales bouquinades).

Alors que faire ? Ecrire, bien évidemment, et avec une bonne dose d’autodérision, c’est d’autant plus relaxant !

Garder des traces

Les pensées, les souvenirs, les émotions et les mots s’effacent. Ceux posés sur un blog en revanche, perdurent (sauf si ton hébergeur fait faillite, naïf Padawan). C’est un bon moyen de conserver un journal de bord, notamment pour nos enfants qui auront peut-être, envie, un jour, de lire ces quelques lignes.

Se créer un espace virtuel rien qu’à soi…

Quitte à ne même plus pouvoir se rendre au petit coin sans trainer avec soi une cohorte de nains affables, tenir un blog permet de se construire un espace propre (sans jeu de mot de bas étage, ton intérieur étant, tout comme le mien je le suppose, immaculé et savamment décoré), où l’on a la liberté d’écrire ce que bon nous semble. On retrouve alors le temps, ou plutôt le goût de reprendre du temps, de se réapproprier son cerveau, ses envies, ses rêves (soyons fous).

… Qui ouvre notre horizon, par des rencontres et le partage

Car même si l’on écrit tout d’abord pour soi, c’est également avec l’espoir d’être lu, de partager.

Et lorsque les lecteurs prennent le temps d’écrire quelques commentaires, cela nous amène à faire des rencontres, qui bien que virtuelles, n’en sont pas moins bien réelles. On échange alors avec des blogueurs venus du bout du monde ou du bout de la rue, avec qui l’on se découvre des expériences, un quotidien et des passions communes. Une vraie richesse, faite de découvertes, de partage et de bienveillance !

Réfléchir, se remettre en question

Ecrire, se relire, corriger, réécrire, permet de prendre du recul, et par la même occasion, de se remettre en question. Cette ouverture est d’autant plus flagrante lorsqu’on lit d’autres blogs, qui  nous permettent de confronter les points de vue, et de découvrir d’autres univers, d’autres pratiques.

Réfléchir à la part d’intimité et de public, la part qu’on livre de soi brute, et celle que l’on met forcément un peu en scène, nous permet de réaliser certaines de nos priorités, mais aussi de nos faiblesses et qualités (et donc d’influer sur ces dernières).

A titre personnel, ce blog a fait évolué ma façon de voir et d’aborder certaines choses, m’amenant à me surpasser tout en reprenant la main sur des choix relatifs à mon mode de vie (organisation quotidienne, éducation, manière d’appréhender la maternité, etc.).

Rester connecté

Tout en mettant à jour ses connaissances, dans les domaines aussi passionnants que fugaces que sont les nouvelles technologies de communication et les réseaux sociaux. Car tenir un blog ne se résume pas à écrire, comme on peut le faire sur un simple carnet. Cela suppose de se mettre au gout du jour, de manier le design et la gestion d’un site web, de diffuser son contenu, d’apprendre à utiliser de nouveaux outils.

Bâtir de nouveaux projets

Fort de tout ce que le fait de tenir un blog peut nous apporter, pourquoi ne pas rêver prévoir de futurs voyages, réfléchir à une reconversion professionnelle, ou laisser libre court à sa créativité ? Mais surtout, rendre ces questions envisageables, c’est déjà se permettre, du moins en partie, d’essayer de les réaliser…

 

Pour conclure :

1) Bloguer permet de s’enrichir

De par nos lectures d’autres blogs, et la documentation nécessaire à la rédaction de nos articles, on apprend, on se questionne, on prend partie, on argumente… Bref, on adopte une attitude de veille réflexive sur la culture, sur les phénomènes de société, sur la vie, mais également sur soi.

2) Bloguer amène à se renouveler

A se recentrer sur sa vie quotidienne (autrement qu’en courant après le temps), à redéfinir ses projets pro et perso, faire des choix qui nous correspondent mieux, et stimuler la part de créativité en nous qui ne demande qu’à s’exprimer.

3) Bloguer est une manière de s’accomplir

Par l’écriture, les échanges, le partage, cette sorte de catharsis un peu addictive, on met à plat  nos émotions, nos valeurs, nos objectifs. Ne serait-ce pas, finalement, le premier pas vers le reste de notre vie ?

 

Alors, un conseil, si toi aussi le clavier te démange, vas-y, lance toi !

Car le web est un océan sans fin, il y a de la place pour chacun, chaque style, chaque thématique, sans concurrence, bien au contraire : en partageant, l’enrichissement est mutuel. De toutes façons, qu’as tu à perdre ?

 

Au pire personne ne te lis, au mieux, tu fais de belles rencontres et tu vas de l’avant !

 

Alors, l’aventure te tente ? Tu tiens déjà un blog ? Qu’est ce que cela représente pour toi ? Je suis avide de savoir : dis-moi tout…

ymum-blog-logo

 

 

Sarah

Rendez-vous sur Hellocoton !

43 réponses sur “Bilan après quelques mois : qu’est ce que cela nous apporte de bloguer ?”

  1. Super intéressant ton article… qui rejoint celui que tu as commenté chez moi…
    Merci pour ta bonne humeur 🙂

    (Par contre est ce normal que je n’ai pas les fonctionnalités ‘j’aime’ sur ton blog ? je suis une bille, je ne trouve pas non plus comment m’abonner par courriel)

  2. Alors on réitère via l’ordi ! Il faut que je me souvienne ce que j’ai écrit mais grosso modo je pense que je disais que je suis d’accord avec ton article (très bien écrit au passage) et que pour moi je conçois le blogging de la même façon que toi à savoir un exutoire, c’est ma bulle d’oxygène à moi et elle me fait du bien. C’est aussi une mine d’or en matière d’échange avec les autres bloggeuses et les lectrices, personnellement c’est ce que je préfère cette phase d’échange et de rencontre virtuelle ! On se crée un véritable réseau et on s’attache très vite aux personne d’ailleurs !

  3. Un blog = une bulle d’oxygène qui n’est pas forcément comprise par tous…cela devient addictif c’est certain. Je valide pour l’exutoire, c’est mon cas et aussi pour l’échange, je pense d’ailleurs que c’est la part la plus appréciable du blog…j’adore découvrir de nouveaux univers et je m’attache vite aux personnes avec lesquelles j’échange. Ton article résume tout à la perfection !

    1. Contente que tu te sois aussi reconnue dans ce ressenti, et merci pour ce joli commentaire ! On devient très vite accro, et les rencontres que l’on y fait y contribuent grandement :-), au plaisir de te lire !

    1. Oh il faut absolument que tu trouves ce bouquin, c’est un album jeunesse de Gilles Bachelet, « Madame Le Lapin Blanc », il est juste génial ! Une amie me l’avait offert pour mes 30 ans, ça parle d’une maman un peu dépassée, qui rêve d’avoir un peu de temps pour elle, et écrire… 😉 Bises

  4. Je me reconnais bien dans ton article, j’ai ouvert mon premier blog qui était privé à la naissance de mon premier qui était un bébé très difficile. J’avais ce besoin de faire sortir tout cela, de prendre du recul et aussi d’expliquer aux proches ce qu’on vivait quand passer du temps au tél avec chacun n’était plus possible;
    A la naissance de ma 2eme (so easy baby), je suis passée à un blog public et la blogosphère, les rencontres m’a ouvert l’esprit sur des problématiques que j’imaginait même pas!
    Bises

    1. C’est fou le nombre que nous sommes à nous lancer dans l’écriture à la naissance de nos enfants ! Il y a forcément pas mal de choses à évacuer, mais je pense qu’en plus, à force d’être enfermées avec nos petits pot-de-colle, on a d’autant plus ce besoin de communiquer 😉 Et effectivement, plus on surfe sur la vague des blogs, plus nos œillères s’ouvrent, c’est passionnant !
      Bises

  5. Et donc, pour revenir à ce mouton en tenue de plage si je comprend bien 😉 !
    Merci pour la petite dédicace !!
    Je suis à 100% en phase avec tous tes points ! Pour moi l’exutoire + le fait de vouloir « laisser une trace » aux petits… Bon je ne sais pas trop ce qu’ils en penseront d’ailleurs, s’ils commencent à lire ça à l’adolescence … (Wahouuu la te-hon ma reum elle a encore écrit un truc trop chelou je suis au bout de ma vie :-O)
    Et c’est vrai que depuis que je blogue (ça me fait d’ailleurs toujours bizarre de dire ça!); j’ai effectivement eu l’impression de découvrir, rencontrer, m’ouvrir… enfin je ne vais pas réécrire ce que tu viens de décrire parfaitement 😉
    J’ajoute que pour moi qui suis en congés parental, bloguer me permet de garder un lien avec le digital (mon secteur pro) et une sorte d’aptitude au travail, car il faut bien le dire; j’ai parfois l’impression d’être beaucoup plus consciencieuse et exigeante quand il s’agit de mon blog que quand il s’agit de mes dossiers pros 😉
    En tout cas, tu as vraiment bien fait de te lancer; j’adore te lire et je dois dire que j’aime énormément ta façon d’écrire !
    Longue vie à Y Mum !!

    1. Ouiiiii en tenue de plage je ne sais pas, en short à minima c’est certain !
      Je comprends tout à fait ce que tu dis concernant le congé parental, ça me donne aussi une sensation de « boulot », de faire fonctionner mes neurones autrement qu’en tenant de grandes discussions avec des être humains, certes passionnants, mais tous âgés de moins de 4 ans… Et pour le coup, je me demande aussi comment ils vivront la chose d’ici 10 ans, ce sera sûrement vraiment trop naze d’avoir une mère blogueuse hahaha. Wait and see !
      Merci pour tes compliments, je pense bientôt réinvestir dans des chaussures une taille au dessus, je sens que ça gonfle pas mal dans le coin… (Et au fait j’adore ton style aussi ! )
      Bisessss

  6. oh oui, moi aussi j’ai le clavier qui me démange et je partage chaque semaine des articles !
    c’est bon de partager !
    Alors pour ymum ça ne fait pas très longtemps mais j’ai l’impression que cela n’est pas près de s’arrêter ! bonne route !

  7. Merci pour cet article, on sent que tu l’as beaucoup travaillé.
    Je pense que je valide chacun de tes propos.

    Je ne suis pas à la base quelqu’un qui s’exprime beaucoup, au contraire je garde tout en moi et je ne pensais pas qu’écrire allait me faire autant de bien. C’est mon refuge, je m’autorise à être vraiment moi, un peu comme une thérapie.

    J’aime échanger, partager, en apprendre toujours plus en allant lire les blogs des copines aussi.

    ça me fait me poser des questions sur ma vie, sur ce que je veux vraiment.
    bises et merci pour ce bel article

    1. Merci beaucoup pour ton joli commentaire, il est vrai que cet article était plus réfléchi, moins cathartique que beaucoup d’autres…
      En tous cas, je te rejoins sur le côté thérapeutique, écrire permet vraiment de prendre du recul, et de rebondir bien plus vite.
      A très vite, je cours lire ton article sur le shampoing solide 😉

    1. Ohhhh tu vas me faire rougir héhéhé ! Merci pour ton joli commentaire, cela fait énormément bien de savoir que l’on écrit pas juste pour dragouiller notre clavier 😉

  8. Très bon article sur lequel je te rejoins entièrement ! La passion de l’écriture, je l’ai depuis que je suis toute petite, je n’ai jamais cessé de tenir un journal, écrire des nouvelles, je n’aime rien tant que lire (tout ce qui me passe par la main) et écrire, que ce soit une liste de courses bien ordonnées ou un mail pro ! Les réflexions que je développe au fur et à mesure que le blog avance et s’étend sont également les mêmes. La part de vie privée notamment, car il y a des choses sur lesquelles j’aimerais écrire mais dont j’ai encore peur car beaucoup peuvent voir du malsain dans le partage d’un vécu aussi particulier … on verra bien !

    1. Il est vrai que l’on passe par un certain nombre de « phases » en tenant un blog… Mais ce qui est chouette, c’est qu’étant donné qu’il s’agit de notre espace, on peut le faire évoluer à notre guise, le tout étant de rester fidèle à ce qui nous plait, ce qui nous met à l’aise et nous correspond. Mais je trouve ces questionnements d’autant plus enrichissants !
      Et je te comprends pour les mails pro, il m’est arrivé souvent de les réfléchir un moment, pour faire passer une petite vanne au 3ème degré bien sentie, ou un message vraiment personnalisé ;-).
      Hâte de lire la suite de tes aventures en tous cas !

  9. J’ai ouvert mon blog il y a peu donc on verra dans 6 mois comment je le vis. Mais à l’origine, ce blog, c’est vraiment pour partager et confronter les avis, idées.
    Je lisais et participais aux blogs depuis quelques temps mais répondre en commentaire ne me suffisait plus, j’avais besoin de partager également mon expérience plus en détails. J’espère que ça va continuer encore longtemps car j’apprécie ces échanges et toutes les découvertes que je peux faire.

    1. Oh je te le souhaite, mais si tu commentes déjà depuis un certain temps, il y a de grandes chances que l’on te lise encore un moment ;-). Pour ma part, je lisais beaucoup, et ne commentais que très rarement, par timidité, ce qui est dommage car au final, les commentaires font tellement plaisir que j’aurais dû me faire un peu plus violence héhé. Au plaisir de te lire 🙂

  10. Waouh, sacrée analyse! Je ne me suis jamais demandée pourquoi c’était autant addictif, je te rejoins sur l’exutoire, et l’enrichissement lié aux rencontres mais il me semble que pour ces dernières, c’est plus lié au fait que je lis moi-même des blogs et que je commente. Sinon, pour ce qui me concerne, il y a une grosse part de fierté personnelle d’arriver à écrire sans que ce soit indigeste.
    Mais tu as raison, on évolue énormément en partageant nos expériences, c’est une vraie valeur ajoutée dans ce sens là la blogosphère (moi je suis devenue plus écolo, je me suis mise à a couture etc…)
    Bonne journée sous la chaleur!

    1. Hahah c’est marrant le coup de devenir plus écolo, j’y pensais déjà avant, mais ça me paraissait insurmontable… Et à force de voguer de blog en blog, j’apprends comment faire changer les choses par petites touches, et c’est au final comme ça qu’on avance. En tous cas, je te rejoins, on est vite Addict, sans pour autant perdre pied vis à vis de notre quotidien, puisque c’est justement lui qui alimente nos écrits. Merci pour ton passage ici en tous cas, et à très bientôt ! 😉

  11. Alors, je vais essayer de faire concis, car comme tu t’en doutes, je pourrais disserter là dessus des plombes tellement ça me passionne. J’ai ouvert mon blog sur un coup de tête – je lisais des blogs depuis longtemps, ouvrir le mien ne m’avait jamais traversé l’esprit pourtant jusqu’à ce jour fatidique où je ne sais toujours pas ce qui m’a pris.
    Mais je n’ai pas fait les choses à moitié, je suis vite devenue complètement addict à ma grande surprise! Pour les raisons que tu décris, hormis le côté exutoire que je ne ressens pas vraiment.

    Pour le partage, avant tout – j’aime partager mon expérience de vie, mes coups de coeur, via mes mots. Avoir mon petit univers à moi, et l’ouvrir aux autres, finalement plus facilement que dans la vie.

    Et aussi le partage, l’échange avec les lectrices (ce qui est venu bien après – je ne pensais vraiment pas du tout en avoir autant, et me lier d’amitiés, ne fusse que virtuellement! Mais je t’avoue que tu fais partie de ces très chouettes découvertes que j’ai pu faire en ligne! et je trouve ça génial ce lien un peu bizarre avec les copinautes, on ne se connait pas tout en se connaissant très bien).
    Et puis ce goût de l’écriture, le choix des mots, le travail des phrases, la recherche du vocabulaire, de la petite formule tantôt drôle, tantôt poétique. Je m’éclate à écrire! (au passage, j’ADORE ton style d’écriture, tant dans l’émotion que dans l’humour 2nd degré – c’est un vrai, vrai talent assez rare).
    En revanche pour le design je me contente du minimum syndical, un modèle pré-établi par mon hébergeur que j’ai personnalisé à mon goût, un ou deux trucs ajoutés à coups de copier-coller d’html, et bim. ca fait le job même si c’est pas parfait ;o)
    bref. J’ai encore pas réussi à être concise mais pour résumer : un blog, c’est top. Mais addictif!

    1. Merci pour ta tartine ma Picou!!! Et bien sûr je faisais allusion à toi dans ces découvertes totalement surprenantes 😉 Bon en revanche je te réponds plus en détail un peu plus tard… Car je suis chez le garagiste avec Number 2!!! Voiture en rade 😅 Mais ça va on gère ! (Pour une fois, vive l’allaitement qui dans ce cas est treeeees pratique hehe)! À tout à l’heure, bises

      1. Et qui doit faire plaisir au garagiste ( L’allaitement 😂)
        Moi aussi je te réponds Plus tard car là j’ai les deux mini et j’ai eu l’excellente idée de mettre le doudou du grand à la machine ( non mais là je ne sais vraiment pas ce qui m’a pris, je me suis dit que gérer deux gamins avec 36° ce n’était pas suffisamment drôle donc je me rajoute des obstacles !) bref grosse crise à gérer … finalement réglée à coup de dessins animés – 100 % mère indigne 😜-
        Bon voilà enfin il va falloir que j’y retourne et là je raconte ma vie ce qui n’a rien à voir avec le Schmilblick … bref je reviendrai très vite commenter ce super article que je cautionne à 100 % !! ( je crois que ça se voit rien que dans les commentaires que je laisse que c’est un exutoire pour moi aussi 😂)

        1. Hahahah je t’avoue ne même plus y faire gaffe, après 11 mois de nichonnage intensif, je dégaine, advienne que pourra… 😀 D’autant qu’elle a la fâcheuse manie de faire des pauses en chantant et en jetant sa tête en arrière (grand moment de solitude malgré tout).
          Bon et cette histoire de Doudou alors, ça s’est fini comment ? (je t’avoue que présentement, pour pouvoir te répondre, j’ai mis Lilie devant… Clochette. Merveilleux. J’assume).

          1. Ahaha j’imagine très bien la scène, la petite qui se met à chanter; maman le sein à l’air, le garagiste qui en laisse tomber sa gitane (oui, dans mon imaginaire, le garagiste à toujours une gitane au bec ;))
            Oh et bien 6 docteurs lapeluche plus tard (oui, 6. le temps d’un cycle Coton 40°), Doudou était propre, mouillé mais Loulou n’y tenant plus (et mes tympans encore moins); tant pis je lui ai redonné !! Il a donc fait office de serpillère pendant le déjeuner, il est donc prêt à être relavé. VDM

    2. Me voilà rentrée… Quelle épopée ! 😀 Mais au final, c’était plutôt sympa de marcher au soleil, j’en ai profité pour passer voir ma grand-mère… Ma voiture devrait me lâcher plus souvent héhéhé.
      C’est marrant que tu aies ouvert ce blog sur un coup de tête, en tous cas, tu as vraiment bien fait car la rédaction te va à ravir, je nous vois même déjà lancer notre propre magazine héhé ! Ce qui est sûr, c’est que c’est vraiment en grande partie grâce à toi que je me suis lancée, tu m’as mis le pied à l’étrier en venant me dénicher sur Hellocoton, en me guidant vers de nouveaux blogs que j’ai adoré découvrir, en répondant à mes questions techniques… Pas de #teambisounours, mis tu fais partie de celle qui m’ont soutenue au début, lorsque je ne savais pas encore trop où aller. C’est vraiment étrange, comme tu le dis, ces liens que l’on créée avec des « copinantes », avec qui l’on se sent paradoxalement parfois plus à l’aise pour papoter de notre quotidien qu’avec nos proches IRL (t’as vu, je connais même les sigles GEEK), car nous partageons bien souvent énormément de choses…
      Donc merci pour tes encouragements, et au passage, je me disais encore ce matin que ta photo de bannière était vraiment top, alors le design, tu gères quand même un peu 😉 Aller, je m’en vais lire mes autres commentaires, merci d’être passée par ici, et à très vite !
      Bises

  12. On sent que tu as vraiment réfléchi sur ce sujet 😉

    Je vais garder ton article de côté, pour pouvoir le ressortir à ceux qui me regardent d’un air légèrement condescendant en me demandant « mais au final, ça t’apporte quoi d’avoir un blog ? » (comprendre : si ça ne te rapporte pas de sous, c’est naze ton truc, non ?)

    🙂

    1. Il est vrai qu’ouvrir un blog m’a vraiment fait faire un gros travail introspectif, à un moment charnière de ma vie… Donc oui, cet article a été longuement mûri et réfléchi, contrairement à la plupart de mes billets qui jaillissent au moment où je m’y attends le moins 😉
      En tous cas, effectivement, ça apporte bien plus que quelques centimes grâce à une pseudo bannière publicitaire 😀

  13. Ici, j’avoue que c’est surtout les échanges découlant de tout ça, que cela soit sur le blog ou sur les réseaux sociaux qui me plaisent. Confronter nos expériences, nos vécus, nos avis, pour l’instant, toujours dans le respect et la bienveillance !

    Mais en mettant les mains dans le cambouis, on apprend aussi plein de choses sur le fonctionnement du web, du graphisme, des photos aussi ! c’est hyper instructif !

    Bonne journée

    Virginie

    1. Effectivement, j’ai été très agréablement surprise des échanges et des liens qui se tissent, je ne m’attendais pas du tout à cela en ouvrant ce blog ! C’est un vrai plaisir de papoter et partager nos expériences, tout en se formant à des outils qu’on ne maitrisait pas avant ! Pour l’instant, je n’y vois que du positif, et c’est très instructif comme tu le soulignes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *