Sélection de quelques albums jeunesse pour apprivoiser ses peurs

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

 

En ce grand jour de mobilisation syndicale, je me trouve (pour notre plus grand plaisir) en tête à tête avec Number One qui, depuis maintenant plus d’un an, supporte avec une patience (parfois quelque peu relative) l’insidieuse et dictatoriale présence de Mademoiselle-sa-petite-soeur dans mon giron.

Et pour profiter de ce précieux moment de liberté, rien de tel qu’une petite balade à vélo dans la ville rose, pour découvrir (enfin) les nouveaux locaux de la librairie toulousaineTire-Lire qui a posé ses valises début septembre dans une charmante petite rue pavée, non loin de la place de la Bourse. Je vous invite d’ailleurs à aller au plus vite visiter ce bel espace (et sa cabane en bois) dédié à la littérature jeunesse, et qui vous propose aussi désormais des ateliers en tous genres (reliure, illustration, modelage, lectures, dédicaces, etc.). Pour consulter le programme des ateliers et obtenir des infos pratiques, ça se passe ici.

Comme à l’accoutumée, Cécile nous accueille et nous conseille, afin de nous aider à surmonter la problématique qui occupe nos soirées depuis quelques mois : la peur du noir, les cauchemars, les grincements du parquet et autres monstres tapis prêts à bondir pour nous dévorer à tout instant.

Car oui, à 3 ans, la nuit apporte avec elle son lot de solitude, de questions sans réponses, de bruits et de silences… Autant de peurs à surmonter, avec un bagage langagier parfois difficile à dompter. Alors, encore une fois, les livres et albums jeunesse sont nos alliés, mettant en mots et en images ce qu’il est parfois encore difficile d’exprimer.

Petite sélection d’albums jeunesse pour apprivoiser ses peurs

Zou n’a pas peur, Michel Gay (Ecole des Loisirs)

 

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

 

Zou, notre comparse habituel, a cette fois-ci bien du mal à rester au lit pendant que ses parents regardent un drôle de film dans le salon… Mais ce film, il n’est pas du tout pour les enfants, car il fait PEUR!!! Alors, Zou trouve une solution : si c’est lui qui fait peur aux autres, plus de raisons de s’inquiéter.

Ici, il sera question de fantômes, de bruits dans le couloir, de s’empêtrer les pieds dans le noir, mais aussi de câlins, parce que finalement, tout se termine bien…

Scritch scratch dip clapote ! , Kitty Crowther (Ecole des Loisirs)

 

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

 

Un étang, une petite grenouille et ses parents, une histoire du soir bien trop courte… Et un bruit… Qui fait « Scritch scratch dip clapote » !!!

Mais d’où provient-il ? Jérôme mène l’enquête, de la chambre de ses parents au nénuphar qui flotte au milieu de l’étang, pour découvrir qui, du cauchemar, du serpent à plumes, ou du squelette des marais, s’amuse à faire ce « Scritch scratch dip clapote » entêtant. 

La nuit des animaux de nuit, Gianna Marino (Casterman)

 

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

 

La nuit, il fait noir… Et les animaux de nuit sont réveillés. Dans le noir, leurs yeux brillent, mais ils ont peur… De qui ? Des animaux de nuit, pardi !

Parce qu’au final, nous sommes tous, à notre façon, la terreur de quelqu’un, on écoute, on se cache, on observe, on s’entraide, on relativise.

Questions idiotes, Philippe Corentin (Ecole des Loisirs)

 

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

 

Comme à son habitude, Philippe Corentin manie l’absurde avec brio, et l’on se délecte de toutes ces situations où l’on aurait mieux fait de s’abstenir de poser la question

Il ne s’agit pas de la peur, terrible et sournoise, mais de tous ces petits quiproquos du quotidien, ces moments où les adultes oublient d’ôter leurs oeillères, rendant ainsi la vie des enfants si compliquée… Qui n’a jamais eu le col de son anorak trop serré, ne peut comprendre le stress engendré !

 

Et pour fêter l’ouverture du nouvel espace Tire-Lire, quelques cadeaux :

 

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

 

Cécile a eu la délicate attention de nous offrir un tote-bag garni, comprenant un bel album de Haïkus, un stylo fusée (si c’est pas la classe intergalactique), un recueil de réflexions autour de la lecture par 50 auteurs de littérature jeunesse, et deux numéros du magazine Citrouille, de quoi occuper de doux après-midi d’automne, en attendant le réveil de la sieste…

 

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

 

Et pour finir cette matinée en beauté, nous avons déjeuner chez Les Façonniers, où nous avons croisé la talentueuse (et visiblement physionomiste) illustratrice Claire Lebourg, qui nous avait dédicacé il y a quelques mois de cela le dernier tome des aventures de Mousse, la chaussette délurée.

 

tire-lire-librairie-selection-album-jeunesse-apprivoiser-peur-boots-and-pepper-bootsandpeper-toulouse-livre-litterature

Ce sera tout pour la pêche miraculeuse du jour

Mais avant de vous laisser, je vous invite également à lire ou relire deux grands classiques de la littérature jeunesse sur la thématique de la peur : Bébés Chouettes (Martin Waddel et Patrick Benson) et Brigitte, la brebis qui n’avait peur de rien (Thierry Magné), dont je vous avais déjà parlé ici.

 

Et de votre côté, quelques livres à nous conseiller ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 réflexions au sujet de « Sélection de quelques albums jeunesse pour apprivoiser ses peurs »

    1. C’est vrai que c’est un vrai plus de pouvoir avoir des conseils aussi personnalisés, l’avantage des petits commerces de quartier ;-). J’attends donc que tu ouvres ta librairie avec Julie olk pour encore plus de conseils lecture ? 🙂

  1. Merci pour ta chouette sélection 🙂
    La nuit des animaux de nuit me tente bien. Je vais aller aussi regarder les autres titres parce que la peur du loup est arrivé avec « promenons nous dans les bois » à la crèche !
    Les nuits n’étaient déjà pas simple alors je m’en serait bien passé!

  2. C’est bizarre ces histoires de peurs chez les enfants. On commence juste avec l’ainé. J’insiste pas trop dessus tant que ça reste sans conséquence sur l’endormissement ou autre … Pourvu que ça dure même si je ne me fais pas trop d’illusions … ! Mais bon; je me posais la question en lisant un livre pour vraiment tout petit, dans lequel il y avait une histoire d’une petite qui avait peur, du monstre, du fantôme, du crocodile … il aurait jamais eu l’idée d’avoir peur de ces trucs là, alors POURQUOI est-ce qu’on en parle dans les bouquins, les dessins animés … ?!!! (Je veux bien l’éclairage de Dolto, monique ou l’autre, peu importe ;-))

    1. Hahaha il faudrait demander à Frau Pruno, c’est une pro question Dolto ;-). Pour la mienne, c’est vraiment venu tout seul, car au début nous lisions des histoires où les loups étaient tout ce qu’il y a de plus sociables, et les crocodiles très bien élevés… Puis un géant sorti de nulle part a commencé à gâcher nos soirées. Chouette. Puis le loup, si sympa auparavant, s’est tapis dans le tiroir à chaussettes… Bref, lancement des hostilités !
      Si jamais le coucher commence à devenir compliqué, il y a aussi Bonne nuit ma Cocotte, qui a fait des merveilles sur ma fille il y a quelques mois. Nous avons réussi à comprendre (grâce à ce bouquin) qu’elle avait peur tous les soirs que je parte et ne revienne pas. Après m’être questionnée (car franchement je suis loin d’être fêtarde ces derniers temps), j’ai réalisé que cette angoisse était née… Après mon second accouchement ! Partie à minuit, sans la réveiller, revenue 5 jours plus tard avec un insupportable bébé ;-).

      1. Arf … on finit tous par les traumatiser ces pauvres petits ! En ce moment avec les travaux, la préparation du déménagement toussa toussa, l’ambiance est électrique, ça hurle de partout :-S pas sure que tout cela soit sans conséquences sur mes lapins :’-(
        je prend donc toutes les idées pour leur éviter la psychanalyse dans 20 ans (arrêter de crier pour commencer peut être :-P) je vais regarder ce bonne nuit ma cocotte en tout cas car l’angoisse de séparation est déjà bien là !!

Laisser un commentaire