L’ enfant que j’étais {TAG}

Dans la longue, longue, longue série de « Tags » que l’on voit défiler sur les réseaux sociaux, Marie, rédactrice du blog Picou Bulle, nous propose un challenge d’écriture : écrire à propos de l’enfant que nous étions. Si l’idée vous plait, je vous invite à aller lire cet article et, pourquoi pas, à participer, vous aussi à votre manière. Continuer la lecture de « L’ enfant que j’étais {TAG} »

Rendez-vous sur Hellocoton !

6h15

6h15-bootsandpepper-boots-and-pepper-journee-famille-maman-travail-ecole

Se lever à 6h15

Allumer le four, remplir la bouilloire. Mettre une demie baguette à décongeler, deux mugs à infuser.

Préparer deux tartines de pain beurré, deux biberons, et marcher sur la pointe des pieds. Se doucher, très vite, trébucher sur un sac à dos éventré, ramasser un bol de céréales par terre, et chercher ses clefs. Continuer la lecture de « 6h15 »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bref, j’ai testé l’aquaponey. Heu non, pardon, l’aquabike, au temps pour moi…

Mais compte tenu de mon état, là, présentement après 45 min de ride, le côté équin râblé de ma minuscule personne n’est pas sans rappeler un Shetland ménoposé. D’où la confusion… Continuer la lecture de « Bref, j’ai testé l’aquaponey. Heu non, pardon, l’aquabike, au temps pour moi… »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partir quelques jours seule à Paris…

traverser-paris-ballet-taxis-efluent-efluent6-efluentgames
Photo by @Monchataimelaphoto

Dans quelques semaines, se profile un voyage que je ferai seule avec moi-même. Deux, trois, peut-être quatre jours en tête à tête avec celle que je n’ai pas croisée depuis quelques années.

A l’origine de cette courte parenthèse, on trouve une invitation à un salon. Mais le hasard du calendrier faisant bien les choses, j’en profiterai pour faire un saut à Montreuil, feuilleter des livres, laisser mes yeux s’écarquiller, poser des questions, écouter, dévorer… Et aller voir l’une de mes meilleures amies, qui sera très certainement la tête sous l’eau, le ventre vide, les bras sous les couches, à la fois cernée et émerveillée. Une bien belle occasion, en somme…

Ce temps pour soi, à marcher en talons (sans crouler sous le poids de mademoiselle Hannah), sans penser, sans rien devoir, cela fait bien quatre ans maintenant, que je n’ai pu me l’accorder. Alors les hésitations, les appréhensions n’auront pas leur place ici : il faut partir, afin de mieux leur revenir, enfin revigorée.

Au fond du placard, une minuscule valise attend sagement depuis trop longtemps. On n’y loge presque rien, et tant à la fois : un ordinateur, un casque et une playlist, trois fringues et un bouquin.

Avion ou train, qu’importe, tant que ce temps m’appartient, tant que les pensées peuvent s’évader, le front collé à la fenêtre, le coeur léger, à rêver de ces instants… Et puis marcher au gré du vent, seule, dans Paris, ne pas regarder la montre, ne pas regarder la nuit. Vivre, simplement, vibrer et respirer.

Peut-être fera-t-il froid, le vent fera rosir les joues, les doigts se tortilleront au fond des poches à la recherche d’un peu de réconfort, les nez se tapiront sous d’immenses écharpes tricotées. La nuit tombera tôt, les lumières prendront la relève, mais mes pieds sauront me guider pour errer là où je n’ai pas prévu d’aller.

Il y aura certainement quelques retrouvailles sur un bout de comptoir, quelques souvenirs échangés à la faveur d’une fenêtre entrouverte, quelques rencontres et découvertes, des trajets en métro les yeux fermés, et peut-être une ou plusieurs soirées arrosées.

Alors oui, ce voyage est une excuse. Une douce excuse, pour renouer avec ces années effilochées, pour prendre le temps de soupirer, de savourer chaque pavé, de trainer des pieds, tout doucement, en remontant la rue Ménilmontant.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1,7 gramme

1-gramme-draps-bootsandpepper-boots-and-pepper

C’est ce que je pèse de moins, ce matin. Continuer la lecture de « 1,7 gramme »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les deux rêves

bootsandpepper-deux-reves

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu deux rêves. Continuer la lecture de « Les deux rêves »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une brève histoire du temps

Pour reprendre les mots d’un certain S. Hawkins…

 

blog-boots-and-pepper-bootsandpepper-histoire-relativite-temps

 

Alors non, soyons raisonnables (c’est l’été), nous ne traiterons aujourd’hui ni d’astrophysique ni de mécanique quantique (bien que Big Bang et trous noirs aient d’office droit de cité dans toute (més)aventure familiale), mais, en toute légèreté, nous aborderons (et là, vous vous dites que vous êtes chanceux, car nous allons tout de même un peu nous culturer) la question fondamentale que rencontre (que dis-je, que percute) tout parent épanoui…

J’ai nommé :

La question de la Relativité du Temps

Avec un grand R et un grand T.

Cette question qui nous tombe inévitablement dessus lorsque parait l’enfant (en plus, elle paraphrase Dolto, non vraiment, qu’on se le dise, dès que le thermomètre dépasse les 28°, il n’y a plus rien à en tirer…). Continuer la lecture de « Une brève histoire du temps »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Sous l’air chaud du mois de juillet, l’attente des vacances

mois-juillet-chaud-attente-vacances-toulouse-ymum

Tout autour de nous, se dressent des bilans

La faute à l’été qui se manifeste chaque jour avec un peu plus de véhémence, enveloppant nos motivations d’une léthargie moite et vagabonde.

Nous sommes en juillet, mais déjà, l’année se clôture

Et même si les bancs de l’école sont, pour beaucoup, un lointain souvenir, le rythme lui, perdure. Les premiers départs en vacances offrent aux bureaux un air de douce décadence. Les cheveux se délient, les pieds se dénudent, les jeans s’assouplissent.

Les déjeuners se prennent sur le pouce, sur un banc, une terrasse, ou en marchant. Les esprits rêvent d’ailleurs, de douceur, et d’autrement.

Chacun attend son petit bol d’air frais, marin ou à travers champs, pourvu qu’il apporte avec lui le temps qui nous est si cher, et qui nous manque tant. Chacun espère retrouver bientôt ce lieu si intime, ou au contraire si dépaysant, à l’autre bout de la Terre, ne serait-ce qu’un bref instant. Pour avoir le sentiment de vivre plus intensément, se prendre à imaginer un autre chemin, et oublier, ou du moins faire semblant, le quotidien qui nous tient en haleine, durant les cinquante autres semaines.

Dans cette douce attente

On fait du tri dans les armoires, on change les meubles de place, on regarde des photos de voyage, on se prend à jalouser secrètement ceux qui sont déjà loin. Et puis non, finalement, car ils rentreront avant nous, les joues brunies par le soleil, certes, mais sans plus rien à espérer. Tandis que devant notre écran et toutes ces lignes dactylographiées, notre imagination quant à elle, divague encore au gré du vent, donnant à chaque petit instant la douce saveur de ces moments qui précèdent les grands changements.

Alors on profite de ces jours où les cités se vident, on s’offre le luxe de poser sur ces lieux si connus un regard différent, peut-être un peu plus insouciant, mais en tous cas, plus clément. Et on réapprivoise le macadam brûlant, en prenant, pour une fois, le temps de vivre, tout simplement.

 

 

Ce billet m’a été inspirée par les mots d’Esther, si mélodieux, et qui me touchent tout particulièrement. Elle sait parler de voyages, au bout du monde, ou à portée de rêve, avec des émotions si évidentes, simples et enivrantes, que je ne peux que vous inviter à lire ses billets, rédigés sur le non moins poétique blog des Filles électriques.

Je serai très certainement moins assidue sur le blog ces prochaines semaines, je prendrai le temps de profiter de cette pause estivale imposée, mais si vous le souhaitez, vous pourrez toujours me suivre sur Facebook ou Instagram, où je vous ferai des petits coucous réguliers.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite à tous un bel été. Du repos, des amis, des mojitos ou des randos, mais que la vie soit douce, avant tout.

 

ymum-blog-logo

 

 

Sarah

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les musiques de ma vie

cassette-ymum-musique-vie

 

Si je prends la plume en ce beau jour de juillet, avant que les deux princesses à paillettes qui me servent de filles ne prennent leur quartiers d’été, et qu’il ne me reste comme disponibilité cognitive qu’une maigre fenêtre (certes aux volets bleus) entre 22h et 2h du matin, je m’empresse de répondre au défi d’écriture de Mademoiselle Zazimutine, mi-bretonne-mi-toulousaine de son cru. Continuer la lecture de « Les musiques de ma vie »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Places I call Home – S’il y a bien quelque chose qui me manque de Paris, c’est…

ymum-paris-abbesses-lepic

Une infinité de petits riens.

Des souvenirs, des odeurs, des instants volés, le souffle chaud d’une rame de métro,  des comptoirs abîmés, des cafés serrés, des marches nocturnes, des retrouvailles, des rencontres, le quai d’une gare, un banc, un pain au chocolat partagé… Continuer la lecture de « Places I call Home – S’il y a bien quelque chose qui me manque de Paris, c’est… »

Rendez-vous sur Hellocoton !