Ma confession : comment je me suis mise au Green

 

Grande révélation. Il était temps que je vous l’avoue. Alors certes, ceux qui me côtoient depuis quelques mois ont très certainement été témoins des prémisses de ce que je m’apprête à vous révéler… Car oui, il y a eu certains indices… Certains glissements subtils, certaines tentatives plus ou moins avouables, jusqu’à ce jour où…

Je me suis mise au Green !

 

mise-au-green-bio-ethique-slow-cosmetique-solide-soin-nuit-serum-visage-beaute-boots-and-pepper-blog-maman-toulouse-concours-pachamamai-4
Soin solide Nyx, de chez Pachamamai (slow cosmétique et cruelty free)

 

Je tiens à vous rassurer, je n’ai pas encore déménagé ma honteuse – mais Ô combien vénérée – collection de chaussures totalement anti-minimaliste jusque dans le fin fond du Larzac pour élever des poules acrobates, MAIS j’ai néanmoins opéré un virage plus que tendancieux, dans un monde qui m’était encore totalement inconnu il y a 4 ou 5 ans : le monde du bio. Le fameux.

Fort à parier que je ne suis pas la seule, l’épidémie semble prendre de l’ampleur, notamment chez les procréateurs. J’aurais tout de même dû me méfier le jour où j’ai accepté de boire un café en la compagnie d’une certaine Virginie, qui elle aussi, est devenue bio. Pauvres de nous. La première étape serait-elle de trainer en troupeau et d’entamer une transhumance bisannuelle ? Dans ce cas je l’accepte, mais uniquement pour aller larver au Cap Ferret…

Bref ! Peut-être l’avons nous bien cherché… Je ne le sais, mais si rien ne vous effraie, pas même la Lozère et ses nombreux magasins Phildar – oserais-je vous tutoyer – et vous susurrer à l’oreille « Viennnnnns, je t’emmèèèèèène » ? Ne me remerciez pas pour la rengaine, ni pour l’hommage, ce fut un plaisir. Vous êtes prêts ? C’est parti.

 

Les premiers pas

 

Prise de conscience sous la douche, alors que je venais d’apprendre que j’étais enceinte de ma fille ainée. Je regarde mon ventre (inexistant à l’époque, doux et lointain souvenir de celui que je pensais pourtant être bourreletteux), je regarde mon gel douche, je pense à la nappe phréatique, je pense aux huiles essentielles, je pense à feu ma cave à vin, je pense au saucisson et au fromage non pasteurisé, à a cochenille et au Sahara, au vernis à ongles et au mascara, et je fonds en larmes.

Mon tendre et cher futur époux me trouve alors sanglotante et effondrée, pommeau à la main. Il supporte tant que bien que mal ma hoqueteuse tirade sur l’horrible monde que je m’apprête à léguer à ma progéniture, esquivant bon gré mal gré les gouttes et les larmes le menaçant à chaque instant. Patient, il me tend une serviette, me prend dans ses bras, ne mentionne bien entendu pas les hormones, le dangereux pommeau étant encore à portée de coups bas…

C’est donc par là que s’est opéré le premier changement manifeste dans ma vie : par la nappe phréatique (je m’attaquerai au Sahara d’ici un ou deux mois, chaque chose en son temps, un temps pour chaque chose).

 

La responsabilisation

 

Ni une ni deux, j’enfourche mon fidèle destrier, pédale (oui je me déplace bio) en évitant les nids de poules et autre dangers menaçant la cacahuète encore moyennement bien accrochée, et me voilà devant le rayon de ma parapharmacie préférée. Bon, je vous avoue avoir commencé soft : j’ai choisi un gel douche liquide, mais bio, respectueux du PH de la peau, sans produit inflammable dedans (ce serait ballot, pour un gel douche) ou autre quelconque ingrédient secret qui ne serait pas foetus friendly.

C’était il y a bientôt 3 ans, et depuis, j’ai fait un grand ménage dans ma salle de bains. Exit tout ce que je pouvais repérer comme hautement chimique ou toxique, et peu à peu, je me suis tournée vers des savons et shampooings respectueux du corps, mais aussi de l’environnement. Je vous avais d’ailleurs fait part de ma découverte de la tendance Slow Cosmétique dans cet article où je vous présentais le shampoing solide au Chocolat de chez Lamazuna.

 

Le passage à l’action

 

Depuis, j’utilise régulièrement les savons saponifiés à froid Herbe Folle (faits à la main par Sarah, qui m’avait d’ailleurs gentiment présenté son atelier à Prades, et dont je vous reparlerai à l’occasion), les shampoings solides Pachamamaï, les crèmes, soins et eaux florales bio de Melvita, Lavéra et Sanoflore.

Je pousse le vice jusqu’à faire le marché et manger des fruits et légumes de saison (fou, vous dis-je…), utiliser des produits ménagers moins nocifs pour l’environnement, limiter les emballages et faire une tentative de réduction des déchets… Toussa toussa…

Et pour couronner le tout, je commence même à caresser l’idée d’aller encore un peu plus en avant dans ma démarche, et pourquoi pas faire ma lessive maison (sans renverser), et vous en parler sur mon futur blog Lifestyle green et éthique : Healthy Garden. Histoire de me sentir moins seule. Et de partager mes trouvailles. Vaste programme…

 

La découverte

 

Un soin de nuit solide : élixir Nyx de Pachamamaï

 

mise-au-green-bio-ethique-slow-cosmetique-solide-soin-nuit-serum-visage-beaute-boots-and-pepper-blog-maman-toulouse-concours-pachamamai-1
Elixir solide Nyx Pachamamaï

 

Et oui, on en apprend un peu plus chaque jour…

Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que la petite marque française de Slow Cosmétique Pachamamaï, vegan et cruelty free, de surcroît, dont j’utilisais déjà régulièrement les shampoings solides, avait sorti une nouveauté : un soin du visage solide. LOL.

Quelle est donc cette bête étrange ? Comment se tartiner le visage avec un soin solide de forme cylindrique ? (toi aussi, révise ta géométrie et les polyèdres avec Boots And Pepper)

Ni une ni deux, je contacte la marque Pachamamaï, qui m’envoie généreusement ladite trouvaille pour un test produit. Consécration bloguesque. Je vous en dis plus ?

 

Routine du soir avec un soin du visage solide

 

mise-au-green-bio-ethique-slow-cosmetique-solide-soin-nuit-serum-visage-beaute-boots-and-pepper-blog-maman-toulouse-concours-pachamamai-5

 

Oui bon, mon evening routine ne fait pas rêver l’entièreté de la population, cela dit, depuis que mes filles ont un peu grandi, j’arrive à m’offrir un petit rituel beauté quotidien de 3 min 37 environ.

Je commence par nettoyer la peau de mon visage avec une eau micellaire (bio, si vous suivez). Oui j’utilise un coton (bio). Oui c’est jetable. Oui je dois me fabriquer des lingettes réutilisables. Non je ne sais pas coudre. Oui j’accepte que vous m’en offriez (je suis sympa, moi). D’ailleurs c’est bientôt mon anniversaire…

Je poursuis ma routine en brumisant (ça se dit ? Aller, gageons que oui) une eau florale de rose (bio, bravo, vous commencez à saisir l’idée).

Et c’est là qu’intervient le fameux élixir solide Nyx qui s’utilise comme un sérum : tant que ma peau est encore humide et perlée d’eau de rose (une carrière publicitaire, je vous dis), j’applique le soin solide en faisant glisser le galet sur le front, les pommettes, le nez, le menton. Enfin, je masse légèrement mon visage, afin de faire pénétrer et répartir le sérum. Félicité.

Ce soin a une compo safe et réduite, avec des ingrédients vegan et cruelty free (c’est Brigitte qui dira merci), comprenant notamment du beurre de Kokum, de l’huile de coco, de l’huile de pépins de framboises, de l’huile essentielle de géranium,  et du sang de dragon. Oui messieurs-dames. N’est pas Potterhead qui veut, mais lorsqu’on est aficionado, on y travaille.

 

Mon avis sur l’élixir solide Nyx

 

Je dois bien concéder que j’étais très curieuse de tester un soin du visage solide, et avant de le recevoir, je me demandais dans quel sens je devrais utiliser ce dernier… En ouvrant la boîte aussi, d’ailleurs.

Heureusement, Pachamamaï vous livre sa nouveauté avec une petite notice, qui précise que le soin doit être appliqué avec parcimonie, sur peau humide. Etant une blogueuse beauté novice, je n’ai pas encore sauté le pas de l’étape indiquant qu’il vous faut ensuite « penser avec gratitude aux trésors qui vous accompagnent toute la nuit », mais il y a de l’idée ! 😉

Quoi qu’il en soit, j’ai été plus qu’agréablement surprise ! L’odeur est douce, subtilement fleurie et poivrée, la texture solide est un bonheur à appliquer. Dès le premier soir, j’ai senti ma peau plus douce et repulpée, et le lendemain matin elle était comme protégée : exit les marbrures rouges qui assaillent mon visage au sortir de la douche !!! Il faut dire que j’ai une peau très réactive, et ce soin semble parfaitement adapté à mes besoins

Après quelques semaines d’utilisation quotidienne, je sens vraiment une différence. Ma peau est moins fatiguée, et réagit beaucoup moins aux agressions extérieures type froid (merci Janvier) et chaud (la douche glacée, je la réserve à mon futur hermitage dans le Larzac).

 

Et un super concours !

 

Comme vous l’avez deviné (malgré ma légendaire subtilité), je suis donc entièrement convaincue par ce soin de nuit solide.

Et comme j’avais envie de partager cette découverte avec vous, la marque Pachamamaï et moi avons convenu d’un concours pour faire gagner un élixir solide Nyx à l’un d’entre vous : direction mon compte Instagram green et éthique @HealthyGarden.fr pour vous tenir informés et participer !

(Une chance supplémentaire de gagner le soin de nuit solide NYX Pachamaï en commentant l’article ici présent, je sens mes ailes pousser, je suis la générosité incarnée !)

{EDIT : La gagnante du concours est @unpeuplusgreen grâce à sa participation sur Instagram, bravo à toi !}

Pour conclure…

 

Voilà donc comment, à bientôt 35 ans, j’ai troqué mon gel douche violet et autres shampoings à paillettes contre des cosmétiques sains et éthiques, solides et zéro déchet quand c’est possible. Force est de constater que depuis que je prête attention aux compositions, ma peau est beaucoup moins réactive, plus saine et sans comédons (je continue de penser qu’une carrière dans la publicité m’embrasse un peu plus à chaque évocation de ma fâcheuse tendance à cultiver une acné persistante).

 

 

La slow cosmétique, c’est la vie, comme dirait Tata Jeannine. La route est longue, semée d’embûches, et je vous avoue ne pas avoir (encore) sauté le pas des cosmétiques Do It Yourself. Mais cela ne saurait tarder… La suite dans les prochains épisodes de ma fabuleuse, et pour le moins houleuse…

 Mise au green !

 

mise-au-green-bio-ethique-slow-cosmetique-solide-soin-nuit-serum-visage-beaute-boots-and-peppe-blog-maman-toulouse-concours-pachamamai-2
Concours pour gagner l’Elixir solide Nyx de chez Pachamamaï sur le compte Instagram d’@HealthyGarden.fr

 

Et vous, cela vous chatouille-t-il les narines ? Créez-vous vos propres soins vous-mêmes ? Quelles marques éthiques me conseilleriez vous ?

 

Je tiens à préciser que ce billet est écrit dans le cadre d’un partenariat avec la marque Pachamamaï, dont je suis une cliente régulière et convaincue. C’est avec plaisir (et sans couteau sous la gorge, je tiens à rassurer mes nombreux fans) que je partage la découverte de ce nouveau soin de nuit solide qu’ils m’ont généreusement envoyé pour test. Je m’associe donc à Pachamamaï, et nous vous proposons de gagner le soin du visage NYX dans le cadre d’un concours sur Instagram, à suivre sur mon compte Lifestyle green et éthique @HealthyGarden.fr !

 

boots-and-pepper-mise-au-green-slow-cosmetique-zero-dechet-blog-maman-toulouse-vegan-cruelty-free-pachamamai-2

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

31 réflexions au sujet de « Ma confession : comment je me suis mise au Green »

  1. Ho ho, un produit bien sympathique ! Je suis adepte depuis plus d’un an de la routine japonaise (huile + savon + eau florale + sérum + crème de nuit + contour des yeux + baume à lèvres), le tout avec le maximum de produits bio et naturels. Et je fabrique (pas tout le temps je l’avoue) du shampoing solide avec que des ingrédients bio et naturels, le tout acheté sur le célèbre site de vente en lignes d’huiles végétales et essentielles en tout genre. J’ai considérablement réduit le contenu de mon armoire de sale de bains, et considérablement amélioré l’état de ma peau.
    Je suis impatiente de voir ton site dédié à la cosméto bio (2 blogs, un boulot, quelle santé !)

    1. Wahou une vraie routine complète, que je ne connaissais pas ! Je suis admirative, je suis incapable d’y passer plus de 30 secondes :-D. En revanche, pour les shampoings solides, j’ai très envie d’essayer des recettes, mais les commentaires me dépriment toujours… Pas assez solide, pas assez moussant, bref je suis une grosse flemmarde et j’attends la recette parfaite pour sortir mes ustensiles ! Si tu en tiens une, je suis preneuse…

  2. Merci pour cet article !
    J’adore lire de telles prises de conscience et de voir que malgré l’idée qu’on peut s’en faire, consommer bio et responsable, c’est faisable et facile !
    Ça fait du bien !

    A bientôt
    Little No 🍍

    1. Hello ! Merci à toi d’être passée me lire !
      C’est important de partager ces prises de conscience, et de montrer que nous ne sommes pas obligés de devenir extrémistes du bio du jour au lendemain… Ce qui compte, c’est de changer ses habitudes peu à peu, afin de se réconcilier avec le monde que l’on veut protéger et léguer aux générations futures.
      A bientôt

  3. Je trouve ce style d’article vraiment intéressant ! Je ne m’intéressais pas du tout à cela avant mais je pense que cela doit maintenant rentrer dans notre quotidien pour préserver l’avenir… je pense cela important !
    Merci pour cet article et cette prise de conscience !

    1. Mais quel honneur de te voir commenter mon blog ! 🙂 Effectivement, je pense que si nous voulons aller de l’avant, nous devons anticiper et nous tourner vers toutes ces alternatives plus respectueuses de nous-mêmes et de l’environnement. Merci pour ta visite, et je note ta participation au concours. Bises, Sarah.

  4. Alors, je ne suis pas super fan des concours beauté, mais je suis dans une démarche zéro déchet. J’ai entendu beaucoup de bien de cette marque que j’aimerais beaucoup tester. Alors je participe avec plaisir et je m’en vais de ce pas suivre ton compte IG 🙂
    Pour les lingettes lavables, tu peux aussi utiliser mes petits coupons de polaire, ça marche très bien aussi 🙂
    Si tu cherches une recette de lessive, j’en ai deux sur mon blog super facile (une au savon de Marseille et une au lierre, mais pour débuter, mieux vaut celle au savon de Marseille 🙂 )

    1. Aaaaahhhhh figure toi que je voulais tenter l’expérience lessive maison aujourd’hui… 😀 Mais tellement peur de ces billets que j’ai lus qui finissaient en soupe à la bouillasse que je vais aller lire tes recettes à toi ;-). Bonne idée les coupons de polaire, je pourrais aller faire une razzia dans les chutes de tissu chez ma grand-mère tiens…
      En tous cas, je note ta participation pour ce soin, je suis honorée d’avoir réussi à te motiver pour un concours en plus hahaha. Bises et merci d’être passée me lire !

  5. Merci pour cet article plus qu’ intéressant. Je me questionne a l aube de mes 41 ans justement sur tout ce qui touche ce que nous consommons, j’entends parler de shampoings solides hum? De cotons tiges bizarres lol et même ici de crème de nuit… étrange…et en même tellement rassurant de voir qu’ on peut donc se faire du bien en faisant du bien a notre terre. 41 ans d ignorance? Non je ne pense pas je n ai simplement pas été élevée comme ca,par contre mes 41 prochaines années je vais y réfléchir et agir autrement ! Merci pour cette découverte j ai tenté ma chance sur instagram tant qu’ a faire aurorenzo et je te remercie pour ce retour d’expérience si instructif et si bien tourné!

    1. Je pense qu’il est plus important, comme tu le dis, de penser aux futures années qu’aux années précédentes, et il n’est jamais trop tard pour essayer d’adopter, peu à peu, une démarche plus respectueuses de nous-mêmes, et de notre environnement ! Il y a tellement d’alternatives que nous ne pouvons tout changer de manière extrême du jour au lendemain, mais c’est à petits pas que l’on avance ;-). Merci d’être passée me lire, c’est justement l’esprit du blogging d’ouvrir ces espaces d’échanges et de partages d’expériences. Je note donc ta participation, bonne chance à toi :-).

  6. J’avais déjà entendu parler de cette marque mais là tu me donnes carrément envie d’essayer ! 😊 Je me sens plus que concernée par le respect de mon environnement, et de mon corps ! J’espère transmettre ces belles valeurs à mes fils aussi !

    1. Alors je note ta participation avec grand plaisir, mon scepticisme a été largement convaincu en tous cas :-). Je dois avouer que pour ma part, c’est vraiment la maternité qui a changé ma vision des choses, du moins ma motivation à faire des petits efforts au quotidien pour essayer de leur laisser un monde moins abimé… Et comme l’un ne va pas sans l’autre, prenons soin de nous en même temps ;-).
      Bises

  7. Tu sais que je suis dans la même démarche. Toutefois je ne suis pas parfaite et il m’arrive de craquer de temps en temps pour des produits moins sains, excepté pour mon fils.
    Il y aussi des fois où je ne trouve pas l’équivalent dans la slow cosmétique. Par exemple pour mon eczéma et ma peau, rien n’y fait, je reste avec mes crèmes de pharmacie.
    Pachamamai j’adore, notamment un de leur shampooing solide : le notox. Je ne jure que par lui pour mes cheveux !
    bises

    1. Mais oui, je crois d’ailleurs me souvenir d’un de tes articles sur les savons saponifiés à froid qui m’avait permis de me lancer 🙂 Il faudra que tu me redonnes le lien si tu vois duquel je parle !
      Bon effectivement, moi non plus je ne suis pas encore extrémiste, notamment niveau Déo où je cherche encore la perle rare, mais en faisant de petits efforts, au final on avance plus qu’on ne le pense. Je note donc ta participation au concours, et te dis à très vite ! Bises

    1. S’y mettre à petits pas, c’est la meilleure des solutions ! A notre modeste échelle on ne peut pas tout changer… Mais commencer petit permet peu à peu d’essayer d’autres choses, et au final, plein de petits détails font les grands changements ! Bises, et je note ta participation ! 🙂

  8. Etant une parfaite ignare en matière de cosmétique mais néanmoins curieuse de ce produit (enfin surtout des résultats), j’ai bien envie de participer à ton concours. Et je retourne de ce pas sur IG !

    Bonne soirée et merci à toi pour ce concours
    Cécilia

    1. C’est fou comme devenir parent peut influer sur nos modes de vie, et nos manières d’envisager l’avenir 😉 Franchement, j’ai découvert leurs shampoings grâce à une épicerie vrac et zéro déchet à côté de chez moi, et ce soin m’a vraiment convaincue ! Il n’est pas donné mais pour le temps qu’il dure, honnêtement c’est plutôt pas mal. Je note ta participation ici et sur insta ! Bises

  9. Et bien c’est une vraie découverte le soin solide, et la façon dont tu en parles me donne très envie d’essayer ! Je vais m’empresse d’aller jouer 🙂
    Et sinon je ne sais pas qui est cette Virginie mais ça a l’air d’être quelqu’un de bien 😛
    Et je te confirme que le Cap Ferret est un endroit Green friendly (tiens, nouveau concept ?!) – sauf en aout évidemment ou la population de Porsche Cayenne est multipliée par 100 …
    merci pour la découverte et vive le Green !!

Laisser un commentaire